Les meilleurs courtiers font toute la différence

À propos
Vincent Daudelin

Q&A avec Vincent Daudelin, septembre 2018

Comment es-tu arrivé dans l’immobilier?

Haha! Cette réponse sera un peu longue…  Il y a un peu plus de 10 ans, j’étais pilote de ligne. Un jour, j’ai eu la chance de piloter des avions-ambulances et c’est devenu une passion et une source de satisfaction énorme pour moi; j’aidais des personnes en détresse.  Le seul point négatif était que c’était très peu payant et je volais moins souvent que dans les grandes compagnies aériennes.  Par contre, j’avais plus de temps libres alors j’ai commencé à m’intéresser à l’immobilier et à « flipper » des maisons entre deux sonneries de téléavertisseur; la bonne vieille pagette!  C’est devenu une façon pour moi de continuer de vivre ma passion et de pouvoir payer les comptes.

Un jour, on m’a appris que je souffrais d’un syndrome rare qui affecte l’oreille interne et que je ne pourrais plus être pilote.  C’était totalement inattendu et je n’avais pas de plan « b », mais je connaissais déjà un certain succès avec l’immobilier alors j’ai continué dans cette avenue et j’ai entrepris un baccalauréat en administration/marketing à HEC Montréal.  Mon objectif était d’en apprendre sur la finance, le marketing, le droit, la vente, et les technologies de l’information pour les appliquer ensuite à l’immobilier.  J’ai même gagné plusieurs prix pendant mes années à l’université.  J’ai ensuite travaillé successivement pour une entreprise de gestion immobilière, un fonds d’investissement immobilier, puis un promoteur à Montréal.  L’immobilier est devenu pour moi une deuxième passion et je me suis dit que je pourrais devenir courtier pour faire une différence dans la vie des gens.  Bien que je n’ai plus à sauver des vies; je me mets aux services de ceux qui me le demandent pour faire une différence majeure dans leur vie.  Les achats et les ventes immobilières sont des transactions financières importantes où j’ai l’opportunité de faire économiser à mes clients 20-50-100 mille dollars.  C’est comme ça que j’ai retrouvé ma passion: faire une différence positive dans la vie.  


Comment s’est déroulée ta première transaction comme courtier?

Vraiment très bien, j’avais déjà plusieurs années d’expérience dans l’industrie et une bonne maîtrise du droit immobilier.  C’était un mandat de vente pour un superbe loft près de l’Université de Montréal. L’immeuble était classé historique et j’ai eu beaucoup de plaisir à enquêter sur son histoire.  Mes efforts ont porté fruit puisque l’acheteur a payé un prix plus élevé.  Mon client était ravi.


À quoi penses-tu devoir ton succès?

Je suis complètement allergique au Status quo et je remets constamment en question les façons traditionnelles de faires.  Avec mon instinct de pilote, j’aime calculer et maîtriser les risques.  Ça me permet d’avoir le courage de naviguer dans des situations qui semblent risquées aux yeux de certains.  Je peux dépenser des dizaines de milliers de dollars en marketing pour une propriété, car j’ai un plan et confiance en la valeur que je vais créer.  J’ai aussi une bonne intelligence émotionnelle et une bonne lecture des affaires; ça me permet de faire les ajustements rapidement quand c’est nécessaire.


Pourquoi as-tu choisi de joindre l’agence immobilière Proprio Direct?

Les courtiers doivent travailler sous la supervision d’une agence immobilière.  C’est une industrie très règlementée qui protège le public.  Quand est venu le temps de choisir une agence, je ne me suis pas demandé quelle agence serait la meilleure pour moi, mais plutôt « Quelle agence est la meilleure pour mes clients? ».  Proprio Direct offre une flexibilité que les autres agences n’offrent pas.  Par exemple, j’ai le droit d’impliquer mon client dans le processus s’il le désire et il a même le droit de vendre par lui-même.  Aujourd’hui, c’est une question qu’on se pose parfois : « Devrais-je vendre par moi-même, ou avec un courtier »?  L’ouverture de Proprio Direct à ce sujet est appréciée par ceux qui se posent cette question.  On offre définitivement le meilleur des deux mondes.


Que conseillerais-tu à quelqu’un qui veut vendre ou acheter un bien immobilier?

Plus vous détenez d’informations, plus vous êtes en position de force pour négocier et faire basculer la balance en votre faveur.  Collectez le maximum d’information et utilisez-les à votre avantage.  Utilisez des faits, mais en les présentant sous un angle précis.  Ne dévoilez pas votre jeu et soyez rusé.  Les transactions immobilières se négocient en centaines de milliers de dollars; alors si vous travaillez 1 heure sur un argument qui vous fera sauver 2,000$, ça fait 2,000$ de l’heure!  Ça vaut la peine et il ne faut rien laisser au hasard.  Si vous employez mes services, je vous guiderai.  Je promets à mes clients que je leur ferai économiser bien plus que les honoraires qu’ils me paient.  Je tiens à ce que les transactions soient toujours gagnantes pour eux avant moi.


Qu’est-ce qui te démarque des autres courtiers?

Je crée ma propre valeur de sorte que mes services ne sont pas une dépense pour mes clients.  J'ai aussi toujours trois mots en tête:

OBJECTIVITÉ, TRANSPARENCE et EXCELLENCE.  Objectivité car je préfère dire la vérité toute crue, même si j’anticipe que mon client n’est pas toujours prêt à l’entendre.  Un peu comme un médecin qui doit parfois annoncer une mauvaise nouvelle, je reste objectif et dirai à mon client ce qu’il doit entendre, même si ce n’est pas ce qu’il veut entendre.  Ça m’aide beaucoup quand je rencontre des gens qui ont eu de la difficulté à vendre après plusieurs mois sur le marché.

Transparence parce que je ne cache absolument rien à mes clients, je les tiens informés du déroulement des choses.  Une transaction immobilière est parfois une montagne russe d’émotions.  Je crois que la meilleure façon de passer à travers est de laisser couler le maximum d’information.  Mes clients peuvent me poser n’importe quelle question et je me ferai un plaisir de répondre.

Excellence parce que je suis entièrement dévoué à ce que je fais.  Je ne suis pas pompier et courtier immobilier en même temps; je commence tôt le matin jusqu’à tard le soir, tous les jours de la semaine.  Je continue de me former et de me perfectionner au bénéfice de mes clients.  J’ai des centaines de transactions derrière la cravate et cette expérience cumulée me permet d’agir rapidement quand un imprévu survient.  La grande majorité des transactions se déroulent sans histoires, mais il y a toujours un petit pourcentage de situation où l’expérience de votre courtier fera une différence majeure.

J’ajouterai que je travaille comme un avocat.  Je représente fermement les intérêts de la partie qui m’a mandaté d’agir pour elle.  La partie adverse a intérêt à être bien informée et préparée, car je vais faire profiter mes clients à chaque opportunité.


C’est intéressant, peux-tu nous expliquer un peu?

Étonnamment, il arrive souvent que les gens dévoilent trop d’informations et ça joue contre eux lors de la négociation.  Par exemple, lorsque je fais visiter la maison de mon client pour la vendre, je sais reconnaître le langage non verbal des acheteurs.  Je mesure ainsi rapidement leur degré de motivation et s’il ne cache pas leur jeu, j’indiquerai à mon client d’être plus ferme dans la négociation du prix, car je sais qu’ils vont payer un prix élevé.  Ils ne réussiront pas à faire baisser le prix.  Bref, petit conseil; si vous visitez une propriété, ne démontrez pas votre intérêt.  Entrez, soyez poli et cordial, mais ne dévoilez pas d’informations.  Faites votre visite puis sortez.  Vous pourrez discuter des points positifs et négatifs après votre visite et revenir si certaines informations vous ont échappé.  Quand j’accompagne mes clients dans des visites, je leur explique bien ce genre de petits trucs.

Vincent Daudelin


514 265-8896
© IMMOSQUARE - 2013-2018 - Tous droits réservés